Le régulateur de centrale meteocontrol décroche le certificat des composants

meteocontrol GmbH a passé avec succès la procédure de certification du régulateur de centrale destiné aux installations photovoltaïques. À l’occasion du salon Intersolar Europe 2019, Liselotte Ulvgård, de l’organisme de certification DNV GL – Energy, Renewables Certification, a décerné à l’entreprise le certificat des composants. Avec son Power Plant Controller (PPC) conçu sur la base du nouveau blue’Log XC et désormais certifié, meteocontrol offre aux exploitants de parcs solaires un système d’injection conforme au réseau selon les normes VDE-AR-N 4110 et VDE-AR-N 4120, rendant ainsi les installations photovoltaïques encore plus pérennes.

Les visages étaient rayonnants au stand de meteocontrol lors du salon Intersolar 2019 : l’entreprise, qui est l’un des fournisseurs clés de systèmes indépendants de monitoring et de régulation pour installations PV, s’est vu remettre le certificat des composants pour son régulateur d’installation de production. « Nous consolidons ainsi notre rôle de pionnier en Allemagne, se félicitent Martin Schneider et Robert Pfatischer, directeurs de meteocontrol. L’intégration réseau est un thème décisif pour le développement des installations PV. En décrochant ce certificat ambitieux, nous avons franchi une étape majeure. Actuellement, nous mettons déjà au point des solutions pour la régulation de parcs d’installations PV favorable au réseau dans le monde entier. »

Un réseau stable dans toute l’Europe

La situation juridique de l’injection a changé à tous les niveaux de tension : d’une part avec l’harmonisation à l’échelle européenne des conditions de raccordement au réseau selon le règlement UE 2016/631 relatif aux exigences pour les installations de production d’électricité ; d’autre part en raison des modifications des bases légales en Allemagne (loi relative aux économies d’énergie EnWG et ordonnance sur la preuve des propriétés électrotechniques d’installations énergétiques NELEV). Jusqu’ici, une déclaration du fabricant du régulateur d’installation de production suffisait. Mais depuis le 27 avril 2019, les directives de raccordement au réseau VDE-AR-N 4110 et VDE-AR-N 4120 exigent non seulement un certificat pour unités de production d’électricité pour les onduleurs PV, mais aussi un certificat des composants pour le régulateur d’installation de production. L’objectif du règlement de l’UE : garantir un réseau électrique stable dans toute l’Europe afin d’accroître la part d’énergies renouvelables pour faire face aux défis climatiques. Avec son Power Plant Controller conçu sur la base du blue’Log XC et désormais certifié, meteocontrol pose les jalons nécessaires à une conformité en termes de raccordement du réseau d’installations PV à l’échelon européen.

Transparence et sécurité de planification accrues dans le raccordement au réseau

Outre la conformité aux normes nationales et internationales en matière de réseau, investisseurs et exploitants d’installations PV bénéficient du concept innovant du régulateur de centrale certifié : flexibilité considérable dans la conception du système et le choix de la technique de systèmes PV, vaste compatibilité grâce à la variété des interfaces et protocoles, et configuration simple et rapide via un système pratique et convivial. Résultats : une planification plus transparente, un investissement plus sûr, mais aussi des coûts de mise en service réduits. La nouvelle réglementation légale comble les lacunes qui constituaient jusqu’alors une zone d’ombre au niveau des projets : avec la déclaration du fabricant, c’était le fabricant qui attestait lui-même de la conformité de son régulateur de centrale aux exigences requises. Il en résultait parfois des incertitudes au moment de la mise en service.

« Avec le certificat des composants indépendant, nos clients ont la certitude, et ce, dès le début, que le régulateur de centrale meteocontrol répond aux exigences. En vertu de la certification simplifiée de l’installation, l’évaluation du régulateur d’installation de production est nécessaire dès lors que l’installation présente une puissance d’au moins 135 kilowatts. Pour les installations PV de plus de 950 kilowatts, une condition décisive s’ajoute : lesdites installations doivent être dotées d’un régulateur de centrale pour pouvoir être raccordées au réseau », explique Martin Schneider au sujet de l’importance du certificat.

Un duo de choc : DNV GL et meteocontrol

Tout au long du processus de certification, l’organisme agréé DNV GL – Energy, Renewables Certification s’est révélé un partenaire fiable pour meteocontrol. Fort de son réseau international, il met en œuvre et teste dès aujourd’hui les exigences de demain. Le laboratoire de tests DNV GL – Energy, Renewable Measurements a mesuré le Power Plant Controller standardisé en le soumettant à 18 contrôles élaborés. Pour Kim Mørk, vice-président de DNV GL – Energy, Renewables Certification, la certification des composants constitue aussi un motif de satisfaction : « Nous félicitons meteocontrol d’avoir réussi cette certification. L’entreprise compte ainsi parmi les premiers de la branche, et contribue de manière décisive à l’amélioration de la stabilité du réseau dans le développement d’installations PV décentralisées. Le certificat des composants du régulateur d’installation de production constitue une autre étape clé pour l’utilisation raisonnée du réseau et des ressources ».

Validé conforme aux exigences de la norme FGW TR4, le modèle de simulation du régulateur blue’Log XC peut à présent être utilisé à des fins de certification des installations. Les organismes de certification peuvent ainsi évaluer la régulation de la puissance active et réactive du Power Plant Controller (PPC) dès la phase de planification d’installations PV, et identifier les fonctions et propriétés électriques du régulateur de centrale.