meteocontrol crée une joint-venture au Japon

Leader des systèmes indépendants de télésurveillance PV, meteocontrol GmbH s’installe officiellement sur le marché japonais et créer une nouvelle société « meteocontrol Japon » qui lance son activité en avril. Meteocontrol Japon est un joint-venture avec la société  Suntech Power Japan Corporation, une filiale d’un des plus grands fabricants de modules en Chine Suntech Power. Meteocontrol Japon offrira tous les produits du catalogue meteocontrol, du matériel de télésurveillance à la supervision en ligne via un portail ou en local via un centre de téléconduite SCADA, ainsi que les études de productible et conseils techniques.

Fortes de leurs réussites antérieures au Japon, les deux entreprises renforcent leur étroite coopération avec cette nouvelle structure commune et misent sur l’introduction de nouveaux produits, une commercialisation à l’échelle du pays et une assistance technique sur site afin d’accomplir leur objectif : conquérir le marché japonais du photovoltaïque.  

« La joint-venture avec Suntech Japan marque une avancée supplémentaire pour meteocontrol dans sa stratégie d’internationalisation, et contribuera à renforcer encore notre position en Asie face à la concurrence, se réjouit Martin Schneider, directeur de meteocontrol. Suntech dispose d’un vaste réseau dans la région et connait très bien le secteur. C’est donc le partenaire idéal de meteocontrol. Notre collaboration a d’ailleurs déjà porté ses fruits. »  

Les systèmes de télésurveillance modulaires de meteocontrol, composés d’enregistreurs de données et de plateformes de surveillance, offrent des solutions de télésurveillance, de régulation de puissance et d’optimisation de l’autoconsommation, quelles que soient la taille de l’installation et les exigences nationales. « Nous nous réjouissons de renforcer notre collaboration avec meteocontrol qui peut fournir des solutions et services éprouvés de monitoring à distance pour le marché japonais grâce à son expérience et connaissance du marché de l’énergie » témoigne Yoshitaka Santoki, futur directeur de meteocontrol Japan.