METEOCONTROL ET INGETRACE REMPORTENT L’APPEL D’OFFRES POUR LE PROGRAMME GOUVERNEMENTAL DES TOITURES SOLAIRES AU CHILI

Le ministère de l’économie chilien mise sur les solutions de suivi proposées par meteocontrol

En se fixant pour objectif d’installer 300 centrales solaires sur les toits des bâtiments publics, le gouvernement chilien poursuit résolument sa transition énergétique. Organisé dans le cadre du programme PTSP (« Programa de Techos Solares Públicos »), un appel d’offres portant sur le suivi des 103 premiers systèmes photovoltaïques a été remporté par les entreprises meteocontrol GmbH et Ingetrace SPA. En décembre 2016, le prestataire de services d’Augsbourg avait déjà livré 119 enregistreurs de données, mais aussi des capteurs à son partenaire basé à Santiago. meteocontrol renforce ainsi sa présence au sein d’un des principaux marchés sud-américains de centrales solaires.

D’ici 2018, les 300 centrales solaires prévues par le programme gouvernemental chilien devront être équipées d’un système de suivi de performance et supervisées de manière centralisée à partir d’une plateforme en ligne. meteocontrol et son partenaire Ingetrace se chargeront du suivi des 103 centrales solaires installées sur des bâtiments publics au nord et au centre du pays. Ces centrales disposent d’une puissance totale d’environ 3,3 MWc.

« Dès le départ, notre coopération a été extrêmement positive », affirme Fernando de la Rosa, directeur de l’entreprise Ingetrace. « Nous sommes ravis d’avoir à nos côtés un partenaire expérimenté tel que meteocontrol, présent depuis de nombreuses années sur le marché. Toutes les parties impliquées profitent de cette collaboration et le projet se déroule sans aucune difficulté, notamment grâce à l’assistance technique de meteocontrol ». En plus de son expertise en la matière, meteocontrol fournit le matériel et le portail dédié au suivi des activités des centrales solaires. De son côté, l’entreprise Ingetrace émet des recommandations au ministère sur l’installation des centrales et procède, avec le soutien de meteocontrol, à la mise en place de la plateforme de suivi. Cette dernière supervise les activités de toutes les centrales solaires, indépendamment de leurs composants intégrés, et les enregistre sur une plateforme centralisée afin d’évaluer leur rendement respectif. En cas de pertes de rendement, le système lance immédiatement une alerte, suivie d’un rapport automatique.

Grâce à sa forte exposition solaire, en particulier au nord du pays, le Chili offre des conditions idéales pour la production d’électricité solaire et compte parmi les 10 marchés les plus attractifs du monde en matière d’énergies renouvelables. En 2008, le gouvernement avait déjà posé les jalons de l’intégration du marché des énergies renouvelables avec la législation sur les quotas. En 2015, le ministère de l’énergie a concrétisé ces ambitieux objectifs d’aménagement : d’ici 2035, la part de production d’électricité propre devrait s’élever à 60 % pour atteindre pas moins de 70 % en 2050. « Le programme gouvernemental des toits solaires marque une étape décisive dans notre stratégie d’implantation sur le marché chilien. Grâce à nos solutions, nous souhaitons faire avancer la production d’électricité renouvelable et renforcer la sécurité des approvisionnements à des prix compétitifs », explique Martin Schneider, directeur de meteocontrol. Les taux de croissance des centrales solaires chiliennes sont déjà considérables : en 2015, elles affichaient 741 MWc et contribuaient ainsi à 2 % de la production d’électricité nationale. En 2017, ce taux devrait atteindre 8 %.



Contact Presse:

epr - elsaesser public relations, Maximilianstraße 50, 86150 Augsburg,
Andrea Schneider, as@epr-online.com, +49 821 450879-18, www.epr-online.com